Comment choisir son climatiseur?

Durant les saisons hautes en chaleur, le climatiseur abaisse la température à l’intérieur de la maison, élimine l’humidité ambiante et filtre l’air dans une pièce. Certains l’utilisent pour refroidir certaines pièces de la maison et éviter les coûts élevés d’un système de climatisation central. Prenez la bonne décision en fonction de vos besoins grâce à ces conseils.

Les principaux modèles de climatiseurs d’appoint

Les climatiseurs d’appoint se déclinent en 4 modèles. Et peu importe celui que vous choisissez, chacun est conçu pour permettre un refroidissement supplémentaire pendant la saison chaude.

Quels éléments sont à prendre en compte dans le choix d’un climatiseur?

Pour choisir un climatiseur d’appoint,  il faut prendre en compte plusieurs facteurs. En premier lieu, il faut tenir compte de la surface de la maison à chauffer et du lieu où elle sera installée. De plus, il faut tenir compte des commandes de la machine ainsi que de sa cote d’efficacité énergétique, un facteur très important lors du choix d’un climatiseur. Il est également important de vérifier l’efficacité énergétique (CEER ou SEER) de l’appareil.

Que représente le CEER sur un climatiseur?

En bref, plus le CEER ou SEER est élevé, plus l’appareil sera efficace.

L’EER (energy efficiency ratio) calcule uniquement la consommation électrique de l’appareil en fonctionnement tandis que le CEER (combined energy efficiency ratio) prend en compte la consommation d’énergie en mode marche, veille et arrêt.

Le CEER représente en moyenne à 65 % du rendement EER qui est très souvent manipulé par les constructeurs et est indiqué quand n’y a pas de présence de CEER.

Que représente la côte de rendement énergétique (EER)?

Les climatiseurs reçoivent une cote de performance EER (Energy Efficiency Ratio), ou une côte de rendement énergétique, indiquée sur la machine. Cet EER est obtenu en divisant la puissance frigorifique par l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de l’appareil. L’indice EER est généralement compris entre 8 et 12. Plus l’indice EER d’un climatiseur est élevé, le rendement énergétique sera plus élevé en conséquence. Plus la facture d’électricité est faible et moins il émettra de gaz à effet de serre.

• Les appareils d’une capacité de 15 000 BTU ont généralement une note de 9 ou 10.

• Les appareils avec une cote EER supérieure à 10 sont considérés comme extrêmement économes en énergie.

Bien qu’ils offrent de meilleures performances EER, ces appareils plus performants sont également très coûteux. Cependant, il est possible de constater une réduction des coûts d’exploitation de cette catégorie d’appareils s’ils sont utilisés pendant une longue période. Le prix d’un climatiseur plus cher peut être compensé par des factures énergétiques moins élevées.

En fait, l’achat de climatiseurs spatiaux pour les chambres à coucher peut réduire le coût de fonctionnement d’un climatiseur central la nuit.

De plus, garder la maison fraîche pendant la journée permet au climatiseur de fonctionner plus efficacement, puisqu’il n’aura pas à fonctionner davantage pour abaisser la température de la pièce de 5 à 8 degrés Celsius en une seule fois. Pendant la journée, les matériaux et les meubles chauffent et dégagent de la chaleur la nuit. Ce dégagement de chaleur fait travailler davantage le climatiseur s’il n’a pas été mis sur une basse intensité pendant la journée.

*À noter: gardez à l’esprit que la cote Energy Star indiquée sur les machines aide à choisir un modèle éco-efficace. Selon Hydro-Québec, un climatiseur central certifié ENERGY STAR peut consommer en moyenne 8 % moins d’énergie par rapport à un modèle conventionnel, tandis qu’un climatiseur individuel certifié ENERGY STAR consomme en moyenne 10 % moins d’énergie qu’un modèle classique.