Comment choisir une bonne thermopompe?

Caractéristiques pour comparer les thermopompes

Les prix sont généralement un bon indicateur de la qualité des thermopompes; plus ils sont élevés, plus le système sera fiable et efficace. Mais c’est une règle générale.

Un autre facteur à prendre en compte est la certification Energy Star, si un type de thermopompe répond à ces critères, sa consommation sera moins énergivore. Elle aura aussi moins d’impact sur l’environnement et sur le montant des factures d’électricité. De plus, les thermopompes qui disposent de la technologie Inverter sont plus en mesure d’effectuer un contrôle de la compression du fluide frigorigène. Ils sont également moins sensibles au gel (batteries), ce qui leur permet de fonctionner à très basse température (jusqu’à -35 °C).

Pour plus d’information sur la certification Energy Star, consultez le lien suivant : https://rousso.ca/ne-perdez-pas-de-temps-a-chercher-reperez-le-logo-energy-star/

Bien entendu, la puissance de l’appareil cible doit être prise en compte. Une zone intérieure de 1 200pi2 nécessite généralement une thermopompe qui génère 7 kW pour le chauffage et la climatisation. Beaucoup de détenteurs de ce type d’appareil utilisent encore les BTU comme unités de mesure de la puissance. Sachez que 1 kW équivaut à 3414,14 BTU/h. Ainsi, une puissance de, par exemple, 24 000 BTU (en une heure) correspond à environ 7 kW. Les petits systèmes (mini split) offrent 9 000 BTU/h ; Les grands systèmes domestiques centraux atteignent 60 000 BTU/h. Un système « limite » fonctionnera constamment et à pleine efficacité, tandis qu’une thermopompe trop puissante s’arrêtera et redémarrera constamment. Dans les deux cas, il y aura une usure prématurée.

D’autres facteurs importants peuvent également être pris en considération :


Bruit : il existe des différences entre les différentes pompes à chaleur du marché. Dites-vous qu’une pompe à chaleur bruyante vous agacera probablement avec le temps. C’est sans compter vos voisins qui subiront le bruit émis par le condenseur à l’extérieur de votre habitation.


L’entrepreneur : ce n’est pas un élément lié à la thermopompe en tant que telle, mais il est primordial de choisir un entrepreneur réputé qui connaît bien son métier, que ce soit pour l’installation ou pour les conseils qu’il pourra vous donner. Choisissez bien !

De plus, vous devez également porter une attention particulière à l’isolation de votre maison, car une maison mal isolée réduira l’efficacité de votre thermopompe et vous coûtera plus cher à chauffer.

Qu’est-ce que le facteur SEER dans la climatisation?

Le bon fonctionnement d’un système aérothermique (en climatisation) continue d’être l’un des facteurs les plus importants. C’est ce facteur qui récompense la qualification ENERGY STAR. Il est inutile d’avoir un climatiseur puissant s’il est peu efficace, autrement dit à faible rendement énergétique.

L’industrie a également créé un indicateur faisant référence au taux d’efficacité, le SEER (pour Seasonal Energy Efficiency Ratio). En français, cet indicateur prend le nom de TROIS (taux d’efficacité énergétique saisonnier). Dites-vous qu’il vaut mieux opter pour un modèle ou une marque de climatiseur mural ou central qui a un SEER d’au moins 14. Au-dessus de ce seuil, plus le SEER est élevé, plus vous économiserez d’énergie.

Y a-t-il une garantie?

Oui, mais cela varie d’un fournisseur à l’autre. Cela peut varier beaucoup d’un fabricant à l’autre, alors assurez-vous de vérifier avant d’acheter. 5 ans ? 10 ans ? Couvre-t-il uniquement les pièces ou également la main-d’œuvre ? La durée peut différer entre les deux. Et saviez-vous que certaines entreprises exigent que l’installation soit effectuée par un technicien certifié pour que leur garantie soit valide ? Cependant, d’autres entreprises offrent des services clés en main qui incluent la vente et l’installation de l’appareil par un technicien de confiance et certifié.

Pour plus d’informations, visitez notre site web : https://rousso.ca/